jeudi 28 décembre 2017

Suburban Guitar

Anthurus d'Archer - Suburban guitar 
"Guitare électrique,
Film imaginaire,
Désertification,
Zone commerciale un matin de février,
Les mornes territoires périurbains d'une ville moyenne française."
 
"Suburban Guitar" est un maxi de guitare électrique solo.
Mon inspiration est venue de tout un tas d'images et d'impressions ressenties à la vision des paysages de la ville moyenne où j'habite.
 
Des centres villes piétons, des quartiers résidentiels, des parkings, des chantiers, des ZAC, des nationales, des friches, des gares.
 
Des lieux intermédiaires, fonctionnels, bientôt déserts et voués à l’oubli dans un monde qui se métropolise.
 
Théâtres de poursuites, de négociations ou de scènes d'amour, ces fragments de vide socio-géographique m'apparaissent comme les décors d'un western grisâtre à l'issue duquel rien ne changerait, en mal comme en bien!



mardi 5 décembre 2017

Dipneuste Records is born

Anthurus d'Archer - Dipneuste records

J'ai inventé Dipneuste Records pour présenter mon travail avec un nom un peu plus simple et pour pouvoir à terme commettre quelques infidélités à Anthurus en gardant le contrôle sur la qualité de ce que je présente.

Pourquoi "Dipneuste"? DipnEUste?

Le dipneuste est un poisson avec des poumons, d'ancienneté préhistorique, il vit dans des cours d'eaux boueux régulièrement asséchés.

Quand l'eau s'évapore il s'enterre assez profond pour y trouver un peu d'humidité et y survit le temps de voir.

Un organisme étrange, persévérant et adapté à un milieu hostile: mais c'est tout moi ça!

Soutenez la zique barrée en liberté, abonnez vous à Dipneuste Records!

lundi 4 décembre 2017

Le Joueur

Anthurus d'Archer - Le joueur
"Cinéma fantastique,
Classique contemporain,
Tableaux sonores,
Evoquer la nuit dans sa grande profondeur."

Je suis amateur de cinéma, généralement de cinéma d'exploitation type horreur, fantastique, baston, porno.

Ce que j'aime là dedans c'est que souvent, et en particulier dans l'horreur, la bande son, le musical, le sonore ont une importance massive.

On a souvent de l'audace, de la recherche, de la jubilation, bref du putain de fun créatif dans la musique de ces films qui n'ont d'autre prétention que de divertir en racontant des histoires.

Il existe donc selon moi un espace à explorer entre la bande son de film d'horreur et la musique contemporaine, entre
expérience sensorielle et concept.

Le Joueur est un petit film sonore sur la nuit, la nuit profonde, la nuit qui enveloppe, qui peut rassurer, mais qui est aussi le lieu des rencontres glaçantes et de l'enfer personnel.

Pour raconter cette histoire je me suis donc baladé entre des samples d'Allan Holdsworth, des extraits de Videodrome, des guitares éoliennes, des guimbardes, des grenouilles et des vieilles boîtes à musique.



Listen to full album here


Ascenseur pour les chafouins

Anthurus d'Archer - Ascenseur pour les chaffouins

"Basique électronique,
Primitive et statique,
Atonale et stupide,
Sa colonne vertébrale serpente comme mes pensées,
Dans un labyrinthe tortueux, la nuit, en intérieur,
A la lumière des ampoules."

"Ascenseur pour les chafouins" est un montage sonore composé d'une piste de guitare éolienne trafiquée.

Une guitare éolienne, c'est une guitare exposée au vent de telle sorte que ses cordes résonnent.

En règle générale on entend une décantation d' harmoniques et pas le timbre de la guitare en tant que tel.

En appliquant un traitement électronique sur le signal initial
j'ai fais apparaitre une sorte d'arpège bizarre, si bien que l'origine semble paradoxalement avoir été ajoutée dessus après coup.

Le tout donne l'impression de serpenter, de progresser bêtement et implacablement dans un tunnel tout au long des 25 minutes qui me renvoient à une sorte d'introspection nocturne faîte d'images indéterminées et de couleurs glauques.

C'est une pièce inerte, primitive, décorative, elle est figée, comme un cube qui léviterait sur place, ce n'est pas vraiment de la musique, plutôt du "bruit qui pense" comme dirait l'autre.

 

Listen to full track there

Domophonie

Anthurus d'Archer - Domophonie 
"Alvin Lucier,
Magnétophone à cassette dans une pièce,
Mise en abyme sonore,
L'intuition qu'il est possible d'ouvrir des portes sur le temps et l'espace,
Vers d'autres univers,
D'autres états de la réalité et de la connaissance.


J'ai beaucoup d'intérêt pour Alvin Lucier car sa musique est à la fois exigeante et poétique.

Elle est une énigme mise en sons, une façon de rendre perceptible des secrets sans les abîmer.

Une de ses pièces consiste à enregistrer puis diffuser inlassablement une voix que l'on diffuse et réenregistre jusqu'à la transformer radicalement.

Ce procédé de mise en abyme sonore est astucieux car il permet de créer une multitude de plans sonores o des traitements de la matière sans forcément passer par l'enregistrement multipistes et le re-recording.

Il a également une vertu symbolique à mes yeux: chaque enregistrement diffusé et enregistré in situ est une porte dans le temps.

C'est ainsi que j'ai crée Domophonie en enregistrant dans mon salon des improvisations avec un poste à cassette puis en les rediffusant dans ce même poste et dans cette même pièce tout en réimprovisant, le tout enregistré avec un autre appareil et ainsi de suite.

La matière qui en résultat fut ensuite manipulée, organisée, jusqu'à la pièce finale.

Le titre de la pièce fait échos au lieu de création: ma maison, mon salon, mon quotidien domestique dont j'ai cherché à faire la porte d'entrée sur une autre dimension, un territoire vaste et sombre, un autre état de la connaissance.