lundi 27 février 2017

Nouvelle organisation du catalogue




Bien que je ne sois pas un adepte des classifications pointilleuses et de l'explicitation à tout va des œuvres j'ai vu apparaître au fil de mon travail
des sous-ensembles correspondant aux différentes périodes/directions/formations explorées:

Anthurus d'Archer - Catalogue:

- Les tableaux,
- Les scènes de la vie quotidienne,
- Les ambres,
- Les fossiles,
- CFOS,
- Nevermore,
- L'île du Roi,
- Duos et trios,
- Le quintette électrique.

Duos et trios


Cet ensemble regroupe des pièces réalisées simultanément avec deux ou trois instrumentistes.

Les petites formations sont à la fois plus légères sur le plan pratique et extrêmement exigeantes sur le plan musical.

Plus généralement, la musique instrumentale en groupe est très demandante, car aux travaux de composition, de répétition et d'interprétation s'ajoutent ceux de sa défense/promotion sans que ne soient consumées
en pure perte la vie ou les économies des porteurs du projet.

Cela explique partiellement que la musique non instrumentale en solo telle que celle des Tableaux soit - à ce jour - mieux représentée dans le catalogue récent d'Anthurus .

Duos et trios:
Les îles de la Désolation, avec Frank Quintard,
Vespa Mandarinia, avec Valérie Patte et Mayu Sato.

Les Ambres



Les "Ambres" regroupent des pièces jouées sur une guitare ambrée.

C'est une guitare solid-body à électronique passive équipée de deux micros double bobinage.

Les Ambres:
I: Personnage Occupé
II: Saltat Lethargicus
III: Acceptation

Les Tableaux



La musique d'Anthurus est le fruit du rapport de deux forces contradictoires:
- Le suivi d'un programme, d'une marche à suivre, sur les idées musicales, les esthétiques, les sons ou les instruments.
- Le choix instinctif, au fil de la vie, des moyens, du matériau sonore, de la thématique ou de l'ambiance générale des musiques, afin de tendre vers le travail le plus honnête possible.

Il est question de tableaux car le sens visuel intervient beaucoup dans leur inspiration et parce qu'à certains égards la production d'Anthurus en solo s'apparente d'avantage à la peinture des sons qu'à l'architecture des notes.

Les Tableaux:
I: Via Crucis
II: Reimpression
III: Bath salt phenomenon
IV: Rêveries sur les thèmes de la perte, de la force et de la nature

V: Immersed carcasses
VI: La Paix en Gaule
VII: Domophonie
VIII: Ascenseur pour les chafouins
IX: Le Joueur

Scènes de la vie quotidienne


"Scènes de la vie quotidienne" est le fruit d'une collaboration avec Lionel Vallat.

L'idée est de créer une musique entre improvisation, musique contemporaine et rituel magique, en plaçant un micro dans un lieu non musical au sein duquel les musiciens improvisent.

Les plages sonores, enregistrées en stéréo par le micro, constituent un matériau retravaillé en studio dans un esprit généralement psychédélique également marqué par la musique de Giacinto Celsi.

Pendant quelques années des improvisations eurent lieu dans divers lieux de Poitiers, des voies de chemin de fer, des parkings souterrains, des forêts, des appartements, des lieux de culte.

Le travail sur ces archives d'une époque révolue, tend à faire naître aujourd'hui des moments de poésie rituelle et barbare.

Scènes de la vie quotidienne:
I: Mimi gris
II: Convocation
III: Etrange clairière
IV: Inocentia Animalium

L'île du Roi


"L'île du Roi" regroupe les pièces prenant
l'île de Ré pour thème ou matériau sonore.

Beaucoup de choses ont été - et seront encore, hélas - dites sur l'évolution contemporaine de cette petite terre charentaise depuis sa transformation en presqu'île à la fin des années 80.

Abstraction faîte de son exploitation touristique, l'île est envisagée ici comme une sorte de territoire mystérieux, avec ses mers intérieures, ses déserts, ses ruines et ses secrets.

L'île du Roi:
I: L'horloge égrène les perles du temps

II: Petite féérie maritime
III: Souvenirs d'enfance et chansons de cabaret au début du XXème siècle

Le quintette électrique



Avant de devenir un trio, plusieurs duos et un solo, Anthurus d'Archer a d'abord existé en 1996 sous la forme d'un power trio basse/batterie/guitare influencé par Primus, Magma, Gong ou Mahavishnu Orchestra, power trio qui devint vers 1998 un trio de guitare acoustiques (plus de place pour une batterie dans les piaules d'étudiants) puis finalement un quintette vers 2001 quand un flutiste et un saxophoniste vinrent rejoindre ces trois guitaristes de nouveau amplifiés.

Sous cette formule Anthurus a enregistré - entre 2002 et 2009 - 3 démos et 5 albums d'une musique progressive énervée, jouée assis, marquée par l'absurde et basée sur des collages de métal, de jazz fusion, de musiques électroniques, de citations pop, de jingle publicitaires et de tout un foutoir esthétique issu des années 90.

Quintette électrique:
I: Plastofilène
II: Musique Verte
III: Fatalitas Desperate Pinball
IV: Le Voyage d'André
V: Phallus Impudicus